Livraison gratuite en point relais ✓

Livraison 3-4 jours ouvrés ✓

Effet documenté ✓

Echange et retour gratuit ✓

Ce que disent les physiothérapeutes

PAR MARIA BALSLEV LARSEN & LOUISE KJÆR MATZEN, PHYSIOTHÉRAPEUTES CHEZ ALLEVIA – CENTRE ANTIDOULEUR PLURIDISCIPLINAIRE

En tant que physiothérapeutes, nous avons longtemps désiré un produit qui aiderait notre groupe de patients à améliorer leur posture. Nous avons précédemment essayé d’appliquer des bandes sur nos patients, mais comme ils doivent travailler avec leur musculature à un rythme très lent, il n’a pas été possible de le faire pendant plus de quelques heures à la fois. Par conséquent, ce n’était pas la bonne solution pour eux. Nous avons également tenté d’appliquer des élastiques de maintien, mais leur effet sur les épaules n’a pas été optimal et leur pression sur les aisselles ont plusieurs fois empiré les douleurs neuropathiques que nous observons chez nos patients. Nous travaillons de façon à ce que nos patients soient les plus autonomes possible, et si nous nous retrouvons obligés de venir en aide aux patients tous les deux jours pour leur appliquer de nouvelles bandes, alors nous sommes de retour au point de départ.


Nos patients ont testé beaucoup de choses avant de venir nous voir à Allevia, qui est un centre antidouleur chronique pluridisciplinaire (Mølholm) se trouvant à Højbjerg – Århus (Danemark). Nous sommes par conséquent forcés d’adopter une autre approche en tant que physiothérapeutes de ce groupe de patients. La plupart ont une forme de problème d’origine nerveuse, ce qui fait qu’il est très difficile de se débarrasser de la douleur. Ce qui se passe lorsque l’on souffre d’une si grande douleur est que l’on se tient d’autant plus mal. On a tendance à se replier sur soi-même et beaucoup finissent par être dans la même position que celle d’un fœtus. Cela entraîne encore davantage de blessures dans un corps déjà « usé »/douloureux. Par conséquent, nous utilisons la camisole de maintien comme un supplément à l’entraînement du patient entre autres, mais aussi aux activités du quotidien. Beaucoup arrivent à mieux effectuer les activités, car une bonne posture libère de « l’énergie » pour se concentrer sur d’autres processus, comme la démarche, etc.

Les patients ont le droit d’emprunter la camisole de posture et de la ramener chez eux une semaine à la fois. Puisque la mobilité réduite est un gros problème pour la plupart de nos patients souffrant de douleurs chroniques, le modèle avec fermeture éclair a beaucoup facilité les choses, car il est plus facile à mettre et à enlever, malgré l’étroitesse du vêtement. La plupart des patients s’habituent à la camisole au bout d’une semaine et peuvent par la suite l’utiliser plusieurs heures par jour. Ils en ressentent un net affaiblissement de la douleur.

Beaucoup d’entre eux disent se sentir mieux notamment parce qu’ils se tiennent mieux. Nous observons, en tant que physiothérapeutes, que nous pouvons davantage nous concentrer sur la blessure/douleur en elle-même lors de l’entraînement, étant donné que la posture du corps n’est plus un problème. Nous voyons clairement que la posture du corps et la respiration sont deux des régions où il y a le plus d’efforts à fournir chez les patients souffrant de douleurs chroniques. Si ces deux aspects ne sont pas réglés, le physiothérapeute ne peut pas faire grand-chose pour aider le patient.


Nous avons donc une grande confiance en la camisole de posture. Ce qui la rend bien plus efficace qu’un corset (par exemple) est qu’elle entraîne en permanence la musculature, au lieu de la rendre passive. Les bandes de « Kinesio Tape » sont bien, mais elles sont difficiles à utiliser avec notre groupe de patients, car ils ne peuvent souvent pas les mettre eux-mêmes. Comme c’est une blessure/douleur chronique, qui ne disparaît pas, ils seraient aussi obligés de porter ces bandes 24h/24, ce qui n’est pas possible. Nous recommandons par conséquent ce vêtement de posture à pratiquement tous nos patients souffrant de douleurs chroniques, que ce soit aux épaules, au bassin, au bas du dos, à la nuque, au buste, etc.

Louise Kjær Matzen – physiothérapeute
Maria Balslev Larsen – physiothérapeute